Coppél-i.A. Maillot Les Ballets de Monte-Carlo
Lou Beyne ©AB
Coppél-i.A. Maillot Les Ballets de Monte-Carlo
Matèj Urban & Lou Beyne ©AB
Coppél-i.A. Maillot Les Ballets de Monte-Carlo
©AB
Coppél-i.A. Maillot Les Ballets de Monte-Carlo
Alessandra Tognoloni & Francesco Mariottini ©AB
Coppél-i.A. Maillot Les Ballets de Monte-Carlo
Lou Beyne ©AB
0105
Lou Beyne ©AB
Matèj Urban & Lou Beyne ©AB
©AB
Alessandra Tognoloni & Francesco Mariottini ©AB
Lou Beyne ©AB

Coppél-i.A.

J-Ch. Maillot

" L'idée de créer un ballet autour de Coppélia a vu le jour en 2016 mais "la Fille aux yeux d'émail" occupait mes pensées bien avant cela... des pensées assez ambivalentes d'ailleurs car si l'histoire d'un jeune homme tombant amoureux d'un automate me fascinait véritablement, le romantisme prononcé du ballet original me rebutait quelque peu.

L'idée m'est alors venue de toucher à la partition pour me permettre de revisiter ce classique en lui offrant une narration plus moderne : l'histoire de deux fiancés dont l'amour serait remis en question par l'apparition d'une intelligence artificielle. Moi qui ai toujours fait preuve d'un profond respect envers la musique et les compositeurs, c'est avec une certaine appréhension que je m'apprêtais à commettre ce sacrilège. Mais l'angle narratif de mon ballet m'a aidé à franchir ce pas... L'intelligence artificielle a si bien pénétré notre quotidien que beaucoup de choses ont perdu de leur sacralité. Elles sont devenues sinon dispensables du moins remplaçables sans que le monde ne s'écroule. Ainsi la musique de Coppélia a-t-elle été "génétiquement" modifiée.

Combien de temps s'écoulera avant que des danseurs augmentés ne poussent la porte des studios pour interpréter des chorégraphies générées par des algorithmes capables de reproduire l'inspiration ? Ma conviction est que nous avons encore du temps devant nous. Quand bien même ce jour devrait arriver, l'art chorégraphique aura toujours besoin d'âme, de chair et de sueur pour incarner des émotions de manière convaincante ".

Jean-Christophe Maillot


Chorégraphie : Jean-Christophe Maillot
Musique originale et Arrangement de l'oeuvre de Léo Delibes : Bertrand Maillot
Scénographie, Costumes : Aimée Moreni
Lumières : Jean-Christophe Maillot et Samuel Thery
Dramaturgie : Jean-Christophe Maillot et Geoffroy Staquet
Durée : 1h42 min

Première par Les Ballets de Monte-Carlo, le 27 décembre 2019, Grimaldi Forum Monaco. Consultez la distribution : CLIQUEZ ICI