Divertimento n°15

À l’origine, Balanchine avait prévu de recréer une œuvre ancienne, Caracole, avec la même partition, mais il a préféré un nouveau ballet qui puisait un grand nombre de pas de danse de Caracole. Le nouveau ballet a été nommé d’après la musique, que Balanchine considérait comme étant le meilleur divertimento jamais écrit.

Le genre du divertimento a atteint son apogée pendant les fêtes et les divertissements informels de la vie aristocratique du 18ème siècle. Les divertimentos n’avaient pas de structure fixe ; le nombre de mouvements pouvaient varier de un à douze, et ils pouvaient être composés pour un instrument ou un orchestre de chambre.

Le Divertimento N°15 a été chorégraphié pour huit danseurs principaux, cinq femmes et trois hommes, avec un ensemble de huit femmes. Le ballet omet le second mouvement et l’andante du sixième mouvement ; une nouvelle cadence pour le violon et l’alto de John Colman a été ajoutée à la fin des années 1960.


Chorégraphie : George Balanchine
Musique : Wolfgang Amadeus Mozart
Durée : 33 min

Ballet créé par le New York City Ballet le 19 février 1952 sous le titre de "Caracole" au City Center of Music and Drama, New York
Nouvelle version intitulée "Divertimento n° 15" créée le 31 mai 1956 par le New York City Ballet à l'American Shakespeare Theatre, Stratford, Connecticut