Writing Ground

ALONZO KING

Si de la pensée et des idées peuvent se communiquer par des expressions corporelles, c’est que le langage du mouvement est équivalent à celui des mots. Son alphabet doit être clair et sa symbolique accessible. Les danseurs habitent des idées. Ils sont le rythme et la respiration des idées rendues visibles.  Les mots nous transportent au-delà des mots. Aucun mot ne peut être prononcé sans le mouvement d’une pensée et la vibration de l’énergie qui produit le son. Tout langage peut de- venir la rampe de lancement de la transcendance. Il y a de la force dans le mot écrit et parlé. Cette force réside dans le sens que portent les mots et sa compréhension est source d’expérience pour le lecteur / auditeur. Dans le mouvement, c’est l’état mental du danseur ou sa conscience qui transporte le spectateur vers une contemplation plus profonde.  Les mots de Collum évoquent les milliards de pensées qui émanent de l’humanité dans sa quête unanime pour éviter la souffrance et atteindre la joie, au point que ces mots deviennent des textes sacrés qui dessinent nos vies. Toute pensée puise dans l’universel. Nous pensons en être les auteurs alors que nous entrons en communication avec des structures existantes.

Alonzo King


Chorégraphie : Alonzo King
Musique : extraits de musique traditionnelle juive, chrétienne, musulmane et tibétaine
Décor : Robert Rosenwasser
Costumes : Robert Rosenwasser
Lumières : Axel Morgenthaler
Durée : 43 min

En collaboration avec Colum McCANN dans le cadre du projet de rencontres  « Chorégraphes - écrivains », commande du Monaco Dance Forum

Création pour Les Ballets de Monte-Carlo
Première le 12 juillet 2010, Terrasses du Casino de Monte-Carlo