Walking Mad

JOHAN INGER

Walking Mad, créé en 2001 pour le Nederlands Dans Theatre une pièce inspirée par une phrase de Socrate : « Nos plus grands bienfaits nous viennent dans des états de démence ». Dans cette pièce la scénographie est un élément essentiel qui fait partie intégrante de l’œuvre. La longue palissade permet à Johan Inger de trouver le parfait équilibre entre la chorégraphie et les effets de théâtre. Les neuf danseurs jouent avec cette palissade qui s’allonge, se déplace et même se renverse pour devenir piste de danse. Dans des mouvements si particuliers du  style de Johan Inger les danseurs montrent une grande spontanéité pour affronter des situations bizarres et même surréalistes entraînées par la musique rythmée du Boléro de Ravel.

Johan Inger a reçu en 2001 le Lucas Hoving Production Prize pour ce ballet ainsi que le prix de la critique italienne Danza et Danza pour la meilleure production de l’année en Italie.


Chorégraphie : Johan Inger
Remontée par Yvan Dubreuil et Urtzi Aranburu
Musique : Maurice Ravel, Arvo Pärt
Décor et costumes : Johan Inger
Lumières : Erik Berglund remontées par Peter Lundin
Durée : 28 min

Première mondiale par le Netherlands Dance Theatre, en 2001
Première par Les Ballets de Monte-Carlo, le 18 juillet 2008, Terrasses du Casino de Monte-Carlo