Le Spectre de la Rose

Créé en avril 1911 à l’Opéra de Monte-Carlo par Tamara Karsavina et Vaslav Nijinsky, Le Spectre de la Rose s’inspire d’un poème de Théophile Gautier. Ballet de sens, d’évocation et d’esquisse, il met en scène une jeune femme, de retour du bal, et son rêve. Du parfum de la rose qu’elle tien à la main, affleure un homme-songe pour une ultime « Invitation à la Valse ».

 


Chorégraphie : Michel Fokine
Remontée par : Serge Golovine
Musique : Carl Maria von Weber