Duende

NACHO DUATO

Duende, c'est cette part de charme, de magie que certains êtres exercent, dégagent. L'esprit malin et facétieux qui les habite. C'est aussi cet état particulier, mi-magique, mi-sacré qui s'empare des musiciens et des danseurs de flamenco, à un certain moment de leur prestation. C'est un peu l'âme du flamenco.
Les chorégraphies de Nacho Duato sont presque toujours motivées par le choix d'une musique, qui détermine sa méthode de travail. Dans le cas de Duende, ce choix est particulièrement frappant. A l'écoute de la musique de Debussy, le chorégraphe visualise des formes, réalisant une pièce presque sculpturale : un corps, un mouvement, en accord avec le son. "On doit rechercher l'ordre dans la liberté" écrivait Debussy dans l'une de ses notes à l'intention des compositeurs. Mais c'est peut-être dans ce qu'il disait de Stravinski qu'il faut chercher l'axe de travail de Duato, dans le domaine de la danse : "il a élargi les frontières du permis dans l'empire des sons".


Chorégraphie : Nacho Duato
Réglée par : Jennifer Grissette
Musique : Claude Debussy
Décors : Walter Nobbe réalisés au studio John Campbell-Londres
Costumes : Susan Unger
Lumières : Nicolas Fischtel
Durée : 30 min

Première par le pour le Nederlands Dans Theater, le 21 novembre 1991,  l'AT&T Danstheater La Haye
Première par Les Ballets de Monte-Carlo, le 21 décembre 1995, Salle Garnier Opéra de Monte-Carlo