Petrouchka

L’âme et la vie du peuple russe concentrées sur une place, un jour d’hiver, jour de foire : la foule évolue entre les échoppes, le montreur d’ours, l’orgue de barbarie, le petit théâtre de marionnettes. Trois d’entre elles s’animent : la poupée, le Maure et Petrouchka. Tout en empruntant ses accents à la musique populaire russe, celle de Stravinski trouve dans Petrouchka une force rythmique jusque là inconnue, qui contribua à faire de ce ballet, l’un des plus grands succès de la Compagnie de Serge de Diaghilev.


Chorégraphie : Michel Fokine
Remontée par : Serge Golovine
Musique : Igor Stravinski