Voir l'extrait vidéo !
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
0103
Voir l'extrait vidéo !
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane

Opus 40

J-Ch. Maillot

Le chorégraphe avait quarante ans en juillet 2000, alors qu’il créait cette ode à la jouvence. Sans trame narrative, la danse suit le fil conducteur du thème du plaisir. On est ainsi convié à rebrousser chemin vers l’imaginaire de notre enfance, pour y retrouver des sensations perdues, les premiers émois de notre chair. La voix gutturale et pourtant familière de Meredith Monk accompagne cette odyssée intimiste, scandant les pas des danseurs de l’évocation des goûts de notre jeunesse. Le cri des oiseaux, l’odeur du café, les premières amours… Car il convient de revenir à ces attractions simples de la vie pour traverser  des périodes charnières. Aussi la matière chorégraphique s’aventure vers les contrées des joies secrètes, pour culminer en des duos languides, qui symbolisent le retour à l’âge adulte, assumé, rendu acceptable, parce que sublimé par l’amour qui apaise et procure la plénitude sereine d’une existence intense.


Chorégraphie : Jean-Christophe Maillot
Musique : Meredith Monk
Scénographie et costumes : George Condo
Lumières : Dominique Drillot

Première le 22 avril 2000, Grimaldi Forum Monaco