Voir l'extrait vidéo !
Bernice Coppieters ©MLB
©Marie-Laure Briane
Gaëtan Morlotti ©MLB
0104
Voir l'extrait vidéo !
Bernice Coppieters ©MLB
©Marie-Laure Briane
Gaëtan Morlotti ©MLB

Shéhérazade

J-Ch. Maillot

Plus qu’un hommage aux Ballets Russes, cette vision de Shéhérazade que nous offre Jean-Christophe Maillot résonne comme des retrouvailles entre le chorégraphe et les êtres, fictifs ou réels, qui nourrissent son univers
artistique depuis trente années de carrière. Parmi tous les personnages qui peuplent les tiroirs de ses souvenirs, la belle Schéhérazade aura souvent dansé devant les yeux du chorégraphe.

Les décors de Léon Bakst et la chorégraphie de Michel Fokine ne sont jamais bien loin, mais c’est surtout du côté de Rimski-Korsakov et sa musique symphonique entêtante qu’il faut chercher le véritable point d’ancrage de ce ballet. Fasciné par les ondulations sans fin de cette musique qui roule et enfle au gré d’une houle imprévisible, Jean-Christophe Maillot a repris l’intégralité de la partition du compositeur russe et nous plonge dans une danse sensuelle et festive - un kaléidoscope d’images qui s’entremêlent langoureusement en une fresque envoûtante - une pièce hybride et étrange où l’original s’enchâsse dans la modernité pour accoucher d’un spectacle voluptueux et féérique.


Chorégraphie : Jean-Christophe Maillot
En hommage à Michel Fokine
Musique : Rimski-Korsakov
Décor et costumes : Jérôme Kaplan
Eléments de décors d'après Léon Bakst
Lumières : Dominique Drillot
 

Première le 26 décembre 2009, Grimaldi Forum Monaco