Chris Roelandt ©Alice Blangero
Jeroen Verbruggen ©Alice Blangero
Jereon Verbruggen ©Alice Blangero
0103
Chris Roelandt ©Alice Blangero
Jeroen Verbruggen ©Alice Blangero
Jereon Verbruggen ©Alice Blangero

Dearest Earthly Friend

MARCO GOECKE

Un horizon d'espoir …
 
"Très Cher Ami Terrien“ sont les mots prononcés par la poétesse américaine Emily Dickinson en s'adressant à son cher ami, le Révérend Charles Wadsworth, qu'elle avait rencontré quelques fois seulement mais auquel elle est restée émotionnellement très attachée toute sa vie durant.

D'une manière différente et néanmoins assez comparable, Marco Goecke, dont la dernière création pour les Ballets de Monte Carlo porte ce titre, s'adresse à son public, c'est-à-dire chacun d'entre nous : par une salutation qui exprime la confiance mais impose également une certaine responsabilité. Les danseurs, accompagnés par le chant d'Ella Fitzgerald et la musique de Gyorgy Ligeti jouée au piano, se meuvent prestement dans un style apparemment confus mais extrêmement sophistiqué typique de Goecke avec lequel ils sont déjà familiarisés car c'est la quatrième chorégraphie de Goecke pour la compagnie. La série de mouvements précis et affutés comme des lames de rasoir est réalisée dans une atmosphère de plus en plus explosive qui se charge de poussière et de la couleur de la mélancolie.

Tandis qu'un danseur gonfle un ballon jusqu'à ce qu'il éclate dans un grand bruit de détonation, Goecke dit la chose suivante : "Pensez à tous les pays du monde où il y a la guerre." Pourtant, la tension explosive ne nous entraîne pas dans les abysses des ténèbres ; au contraire, elle s'apaise lorsque le chorégraphe demande à un danseur allongé sur le sol de pivoter rapidement de 180° : "Il est temps de tourner la page." En fin de compte, "Très Cher Ami Terrien" s'avère optimiste : on entrevoit un horizon d'espoir.


Chorégraphie et décors : Marco Goecke
Musique : György Ligeti, Ella Fitzgerald
Costumes : Marco Goecke et Jean Michel Laine
Lumières : Udo Haberland
Dramaturgie : Nadja Kadel
Durée : 25 min

Création pour Les Ballets de Monte-Carlo
Première le 21 octobre 2011, Salle Garnier Opéra de Monte-Carlo