©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
Mimoza Koike ©Marie-Laure Briane
0104
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
Mimoza Koike ©Marie-Laure Briane

Le Sacre du Printemps

MAURICE BEJART

Ce Sacre devenu légendaire a été conçu en moins de trois semaines ! Dès son origine composée pour la danse, l'œuvre de Stravinsky, monument fondateur de la musique du XXe siècle, reste un perpétuel défi pour les chorégraphes. C'est en 1959 que Maurice Béjart le releva et connu le triomphe qui le consacra comme le grand "chorégraphe de la modernité". « Qu'est-ce que le printemps, sinon cette immense force primitive longtemps endormie sous le manteau de l'hiver, qui soudain éclate et embrasse le monde que ce soit à l'échelon végétal, animal ou humain ? L'amour humain, dans son aspect physique, symbolise l'acte même par lequel la divinité crée le Cosmos, et la joie qu'elle en retire. À un moment où les frontières anecdotiques de l'esprit humain tombent petit à petit, et où l'on peut commencer à parler d'une culture mondiale, rejetons tout folklore qui ne soit pas universel et ne retenons que les forces essentielles de l'homme, qui sont les mêmes dans tous les continents, sous toutes les latitudes, à toutes les époques. Que ce ballet soit donc, dépouillé de tous les artifices du pittoresque, l'Hymne à cette union de l'Homme et de la Femme au plus profond de leur chair, union du ciel et de la terre, danse de vie ou de mort, éternelle comme le printemps ». Maurice Béjart


Chorégraphie : Maurice Béjart
Remontée par : Kyra Karkévitch, Michel Gascard, Gilles Roman
Musique : Igor Stravinsky
Décors et costumes : Pierre Caille
Lumières : Dominique Roman
Durée : 46 min

Avec la participation de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Yakov Kreizberg

Première mondiale le 8 décembre 1959, Théâtre Royal de la Monnaie, Bruxelles
Première par les Ballets de Monte-Carlo le 1er avril 2010, Grimaldi Forum Monaco