Schéhérazade

Créé le 4 juin 1910 à l’Opéra de Paris, pour la seconde saison des Ballets Russes à Paris, avec comme principaux interprètes Ida Rubinstein. Vaslav Nijinsky et Enrico Cechetti, ce « tableau chorégraphique » se coule avec volupté dans le chef d’œuvre symphonique que Rimsky-Korsakov composa en 1888 en s’inspirant librement des Mille et une Nuits. La beauté lumineuse des décors, le choix des couleurs, la sensualité de la musique, en un mot l’exotisme de la vision enthousiasmèrent Paris. Cette œuvre consacrait le triomphe de Léon Bakst. Les maquettes furent achetées par le Musée des Arts décoratifs. On lança un parfum des bas, des gants Schéhérazade. Poiret s’inspire de ce souffle oriental pour habiller la Femme. A bien des égards, Schéhérazade reste le symbole même des premiers spectacles des Ballets Russes présentés à Paris.


Chorégraphie : Michel Fokine
Réglée par : Frederic Franklin
Remonté par : Gerard Lebours
Musique : Nicolas Rimsky-Korsakov
Durée : 30 min