The Leaves are Fading

ANTHONY TUDOR

Le décor est une clairière bordée d’arbres à la fin de l’été. Une femme entre, et dans un lieu qui lui est manifestement familier, elle se remémore ses souvenirs heureux des moments passés. Des groupes de jeunes gens apparaissent et traduisent ses pensées nostalgiques en danse. La lumière du jour s’assombrit, les feuilles se fanent, et la femme s’en va en emportant ses souvenirs ressuscités.


Chorégraphie : Anthony Tudor
Musique : Antonin Dvorak
Costumes : Patricia Zipprodt
Scénographie : Ming Cho Lee
Durée : 32 min

Avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, sous la direction d’André Presser

Première par l’American Ballet Theatre, le 17 Juillet 1975, New York State Theater
Première par Les Ballets de Monte-Carlo en 1988, Salle Garnier Opéra de Monte-Carlo