No More Play

JIRI KYLIAN

L'idée de base de cette chorégraphie s'inspire d'une petite sculpture d'Alberto Giacometti : un simple jeu de société légèrement déformé par de petits cratères, de petits fossés et deux morceaux de bois ressemblant à des figures humaines.
On pourrait avoir l'impression d'avoir été invité à un jeu dont les règles sont tenues secrètes ou bien n'ont jamais été fixées. La musique d'Anton Webern dégage une impression fascinante de précision et d'inéluctabilité. Sa résonance et sa structure créent une transparence captivante et une tension dynamique.
Ces qualités, assemblées par le génie absolu de Webern, deviennent une source d'énergie qui exerce une influence directe sur tout ce qui peut se produire simultanément sur la scène.
Le sérieux avec lequel nous avons l'intention d'entreprendre la plupart des choses se termine souvent par une grimace grotesque, mais devrait être accepté tel quel et devenir une partie intégrante de notre être. Ainsi, ce jeu chorégraphique de corps, d'esprit, de sons et de lumière dans le temps et dans l'espace est tout simplement une métaphore, la métaphore d'un jeu aux règles très strictes, écrites par d'aucuns dans une langue oubliée depuis des lustres.

Jiri Kylian


Chorégraphie : Jiri Kylian
Musique : Anton Webern, Five pieces for string quartet, opus 5
Décor et Costumes : Jíri Kylián
Eclairages : Joop Caboort

Première par le Nederlands Dans Theater, le 24 novembre 1988, AT&T Danstheater, Den Haag
Première par Les Ballets de Monte-Carlo, le 24 avril 2002, Grimaldi Forum Monaco