Bernice Coppieters ©YC
©Yann Coatsaliou
©Yann Coatsaliou
0103
Bernice Coppieters ©YC
©Yann Coatsaliou
©Yann Coatsaliou

D'une Rive à l'Autre

J-Ch. Maillot

" Voir la musique et écouter la danse " G. Balanchine

Une formule magique qui a pris tout son sens pour le chorégraphe Jean-Christophe Maillot, lors de sa rencontre il y a trois ans avec le compositeur Yan Maresz. Ensemble, ils se sont lancés dans cette aventure de « donner une vision rétinienne de la musique ».

D’une Rive à l’Autre…

C’est l’aboutissement d’une profonde complicité entre un chorégraphe féru de musique qui dessine et dirige les mouvements à la note près et un compositeur qui écrit une partition pour les soixante-dix-huit musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo puis la recompose électroniquement, suivant au jour le jour l’évolution de l’écriture chorégraphique.

Comme à son habitude, la danse de Jean-Christophe Maillot racontera une histoire, mais cette fois sans Perrault ni Tchaïkovski ; il n’y aura pas d’argument littéraire mais plutôt une réflexion liée à une date anniversaire : les dix ans, bientôt, du chorégraphe à la direction des Ballets de Monte-Carlo.

Le chorégraphe marque, ici, une pause sur ce chemin qu’il arpente en permanence d’une rive à l’autre, du classique au contemporain, de la narration à l’abstraction, de l’écriture pour orchestre à l’écriture électronique. Un cheminement alternatif au cours duquel s’est imposé à chaque instant la réflexion de la légitimité du choix de la direction à suivre.

Dans sa relation avec les danseurs, c’est le moment pour Jean-Christophe Maillot d’appréhender la part de la dimension humaine dans la création d’une œuvre chorégraphique ; il révèlera pour cela, les coulisses de son écriture chorégraphique, les répétitions à l’Atelier, les joies et les frustrations éventuelles.

Aujourd’hui, le chorégraphe demande à son public de le suivre dans cette nouvelle étape, de lui faire confiance pour se laisser surprendre


Chorégraphie : Jean-Christophe Maillot
Musique originale : Yan Maresz
Costumes : Philippe Guillotel
Scénographie et lumières : Dominique Drillot
Assistant vidéo : Gilles Papain

Avec la participation de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la directoin de Nicolas Brochot

Première le 17 avril 2003, Grimaldi Forum Monaco