©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
0103
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane
©Marie-Laure Briane

Le Corps du Ballet

GRECO & SCHOLTEN

Qu'est-ce qu'un corps de ballet classique ? Que représente le corps de ballet ? Greco et Scholten ont dit adieu au 'corps de ballet', et pour leur nouvelle pièce, le Corps DU BALLET, ils ont puisé leur inspiration dans Masse und Macht (Foules et Pouvoir) d'Elias Canetti, dans le phénomène de synchronicité et de la relation du corps individuel jusqu'au 'corps' de l'ensemble.

Au-delà des Louis XIV, Balanchine, Béjart et Petitpas, Le Corps DU BALLET s'affranchit de son cadre et se lance dans une nouvelle aventure. Une foule, un corps d'armée, une troupe traverse les mouvements classiques et imite les icônes du temps jadis. Cependant, lorsque les motifs et les silhouettes fixes, les cadres existants et les rythmes imposés sont ébranlés, un désir impérieux s'installe : jouer et contrôler. Un corps crie et la masse répond. Un pour Tous et Tous pour Un, avec des vitamines et des cigarettes dans leurs poches à la recherche de la foi, de l'espérance et de la charité. Les vieilles certitudes deviennent fluides, la coordination avec l'autre et la combinaison cohérente sont mobilisées. Après tout, la danse n'est plus vraiment simple. Les points de pression se transforment en nœuds et, avant même que l'on puisse s'en rendre compte, il y a une révolte sur la place.
Greco et Scholten continue leur dialogue avec le ballet classique et donne un autre élan à leur œuvre, Le Corps DU BALLET. L'éclairage, le son et la musique recrée la danse et apportent un commentaire. Avec le compositeur Sébastien Gaxie, Greco et Scholten ont élaboré une "grammaire musicale de la synchronicité".

Le Corps DU BALLET est une révolution de velours qui maintient 27 danseurs sur leurs pieds, qu'ils entrent ou non avec leur visière ouverte ou fermé.


Chorégraphie : Emio Greco | Pieter C. Scholten
Son, éclairage, décor : Emio Greco| Pieter C. Scholten
Composition musicale et Son : Sébastien Gaxie  et Pieter C. Scholten
Costumes : Clifford Portier
Lumières : Henk Danner
Projection : Joost Rekveld
Vidéo : Henri Veran
Durée : 39 min

Création pour Les Ballets de Monte-Carlo
Première le 20 avril 2011, Grimaldi Forum Monaco