Anna Blackwell ©AB
©Alice Blangero
©Alice Blangero
0103
Anna Blackwell ©AB
©Alice Blangero
©Alice Blangero

But behind the bridge

NATALIA HORECNA

Natalia Horecna nous plonge à nouveau dans ses réflexions sur notre société qui peine tant à envisager son devenir. La chorégraphe s’interroge sur ces conventions que nous intégrons depuis notre âge le plus tendre et qui sont censées nous mettre dans le droit chemin. Mais la réalité ne s’en laisse pas compter. Elle contredit de toute sa férocité la manière dont notre monde fonctionne, elle remet en cause nos tentatives pour nous y préparer. C’est un constat douloureux mais la désillusion ne signifie pas le désespoir car c’est précisément le matériau avec lequel Natalia Horecna propose un art du mouvement qui fait sens et ne renonce pas à la beauté.

" J’ai entendu quelque part cette phrase : “Connaître son moi : pas de problème” / “Connaître son moi : pas de souffrance”, ou quelque chose d’encore plus spirituel : “Pas de moi : pas de souffrance”…
J’ai réfléchi longuement à cette question dans le calme, pour essayer de comprendre…
Tout ce que je pourrais suggérer avec ma nouvelle oeuvre, ce sont quelques phrases apparemment simples.
“Quand allons-nous cesser de nous pointer du doigt les uns les autres ? Que pouvons-nous faire, chacun de notre côté, pour contribuer à la possibilité d’un monde meilleur ?”
“Quel espace accordons-nous à notre propre conscience pour naître à la vie ? Au fond, nous connaissons-nous vraiment ?”
Je n’accuse personne, ceci n’est pas une accusation. Je ne juge pas non plus. Ce ne sont que des questions. Il est très facile de déclencher des guerres. Il est beaucoup plus difficile de préserver la paix.
En mémoire d’Aylan Kurdi... Et à ceux qui sont à la recherche d’une vie" Natalia Horecna


Chorégraphie, mise en scène, conception : Natalia Horecna
Réalisation Scénographie, costumes : Christiane Achatzi
Lumières : Samuel Thery
Musique : Purple Haze, Jimmy Hendrix par le Kronos Quartet (Kronos Quartet - Released). Við Vorum Smá, Ólafur Arnalds (Dyad 1909). 3 Olden Style Pieces, Henryk Gorecki (Symphony No.3, Op. 36). Art Is Either a Complaint or Do Something else, John Cage (John Cage Performs Cage). Violin Concerto in D Minor, Sibelius (Sibelius : Finlandia : Valse triste, Christian Ferras, Berliner Philharmoniker). John’s Book of Alleged Dances, Gnarly Buttons, John Adams (Kronos Quartet). Chansons for Percussion, Claude Vivier (Orion, Siddhartha & 5 Chansons for Percussion, par Christian Dierstein). Oblivion, Astor Piazzola (Cellotango, Works by Piazzolla, Arr. E. Runge And J. Ammon, Cello Project). V. Emily and Alice (Terry Riley : The Cusp of Magic, Kronos Quartet)....Og lengra, Ólafur Arnalds (Dyad 1909). One Earth, One People, One Love, Terry Riley (Sun Rings, Kronos Quartet).
Durée approximative : 50 min

Première le 27 avril 2017, Grimaldi Forum Monaco
Création pour Les Ballets de Monte-Carlo